Praia de Dois Rios

Une plage d’Ilha Grande dont ne parlait pas LaPresse+ dans l’article auquel je faisais référence hier est la page de Dois Rios. Sans doute, quoi que cela est très subjectif, parce qu’elle est moins grandiose que celle de Lopes Mendes. Ou peut-être simplement, car, en 2006, on ne pouvait y aller qu’en marchant pendant deux heures… et je peux vous dire que le père de mon ami Ole, qui prenait des pauses pour fumer, a craché ses poumons en titi pendant la randonnée.

133396919_189cb21748_o

Enfin. Pour moi, cette plage est spéciale. Et, à l’inverse de Lopes Mendes où je ne suis jamais allé qu’une fois, je suis allé à Dois Rios à chacun de mes deux voyages au Brésil. La première fois, en mars 2006, car mon ami Ole souhait y aller. Qui plus est en coupant par la montagne à l’aller. La seconde fois, à l’automne 2006, j’y suis allé seul, en marchant deux heures sous un soleil de plomb.

133397379_b9fa60666c_o

Ce sont les deux rivières (qui se jettent dans la mer de chaque côté de la plage) qui ont donné à la plage son nom. Vous les apercevez dans mes photos « Flickr » prises l’une ou l’autre des deux fois où j’ai été à la plage de Dois Rios.

/

Sur les photos, sur Flickr, on voit bien aussi l’ancienne prison, pour laquelle le village en arrière de la plage de Dois Rios est connu.

Celles et ceux qui ont lu l’article dans lequel je contais le plaisir que j’ai eu à être quasiment seul sur Lopes Mendes ne seront pas surpris de lire que, peu importe l’heure, en 2006, on croisait peu de monde à la plage de Dois Rios… et cela en fait une destination de choix.

Finalement, ici, encore, même si – à certaines heures – on peut trouver un café ouvert en arrière de la plage, on prévoit de l’eau en masse, car la randonnée est fatigante. À noter que, en quittant le sentier, et je vous recommande de le faire au retour, on peut se rafraîchir dans une chute d’eau.

Aussi, si vous faites la route du retour en fin de journée, vous pouvez avoir la chance d’entendre – ou de voir – les fameux singes hurleurs!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *